La république des 10 %

Étiquettes
13 juin 2015

La république des 10 %

Dans l’administration tchadienne, la corruption règne dans toute sa totalité, pour tout marché ou service public, les agents réclament 10 % du montant pour l’offrir ou soit les commerçants proposent ce fameux 10% pour le gagner. Ainsi la compétence et la qualité sont enténébrées juste pour une histoire de 10%. Finalement, rien ne se fait, rien ne s’obtient mais tout se perd quand il n’y a pas de 10%.

10% chez les flics

Les fonctionnaires qui n’ont pas cet avantage préfèrent déserter leurs postes pour effectuer des prestations similaires ailleurs et avoir « des à cotés ». Et pourtant ils perçoivent quand même leurs salaires malgré les arriérés et les retards.

10% pour les religieux

Les 10% ne concerne pas que les fonctionnaires de l’État. Dans les rues, sur les marchés dans les écoles… N’importe quel quidam donne ou perçoit ce 10% pour servir ou être servi. Les femmes au foyer prennent les leurs sur la ration alimentaire, les enfants retiennent leurs part quand les parents les envoient faire des petites courses.

10% sentimentale

Les conséquences des 10% font légions. La plupart des fournitures, matériels et bâtiments livrés à l’État ne répondent ni par leur qualité et prix aux critères d’éligibilités mais les procès verbaux de réception sont malgré tout signés et validés à cause des 10%. La baisse de niveau scolaire, la malnutrition des enfants, les voles …ne sont pas du reste.

Partagez

Commentaires