Panique ou prises de conscience

Article : Panique ou prises de conscience
Étiquettes
3 décembre 2014

Panique ou prises de conscience

Dans son discours du premier décembre dernier, le président Deby demande le retrait du code pastorale voté par les députés de son parti, le MPS et boudé pas ceux de l’opposition.

Le roi Itno

En effet, ce code a été avant et après le vote qualifié de barbare voire de scélérat par les ténors de l’opposition, tant décrié par la société civile, la presse et les médias privés parce qu’il donne un véritable feu vert aux éleveurs dont certains font déjà des champs des agriculteurs un pâturage idéal pour leurs bétails. Pour les observateurs avertis de la scène politique tchadienne, l’adoption de ce code risque d’ouvrir une boite à pandore difficile à refermer.

Comme le dit un proverbe « un homme prudent voit le mal de loin » Deby aurait-il cette fois si vu au-delà des l’intérêt de ses proches qui mettent à sac les ressources du pays et foulent au pied tous les idéaux fondateurs d’une nation en paix tant souhaités par tous ?

En tout cas, le peuple tchadien attend impatiemment la réalisation des vœux de son président.

Partagez

Commentaires