les accidents de circulation à N’Djamena

Article : les accidents de circulation à N’Djamena
Étiquettes
10 octobre 2014

les accidents de circulation à N’Djamena

Il est rare de parcourir cinq kilomètres sans être témoin ou soi-même victime d’un accident de circulation. Les causes sont bien connues et multiples ; on a les permis de conduire délivrés a la demande des intéressés, le policier corrompu à la pelle par des détenteurs de faux papiers, les conduites en état d’ivresse non pénalisées, les déviations du aux travaux de la SNER (société nationale d’entretien routier), les sorties présidentielles et pire la consommation de la drogue communément appelée TROMOLE dont les pilules tapissent les rues de N’Djamena. Rien n’est inaperçu car même le président de la République  en parle lors de son allocution de la fête de Tabaski de cette année.

Partagez

Commentaires

Réndodjo Em-A Moundona
Répondre

Bienvenu sur la plateforme. Si tu es du Tchad, nous aimerions bien faire ta connaissance. www.lacoquette.mondoblog.org WenakLabs sur facebook, ...

khudary
Répondre

Très bon article Patrick! c'est exactement ce que nous vivons ici. Mais tu devras changer la définition de la SNER, c'est plutôt Société Nouvelle d’Études et de Réalisations! Merci

Référenceur Web : présentation du métier - Le trafic organique par XitiO
Répondre

C'est encore une fois une joie de vous lire, j'attends les suivants avec impatience !